Les limites de tsunami Humain: Légitimation et libre arbitre

Les limites de tsunami Humain: Légitimation et libre arbitre

Les limites de tsunami Humain: Légitimation et libre arbitre

14.40

Buy Now
Author:
Pages: 98
Published: 2020
ISBN: 978-9975-3421-2-4
Categories: , ,

Description

Ce livre tente simplement de montrer le travail de légitimation et de légitimité que nous accomplissons, pour la plupart d’entre nous humains, collectivement et individuellement, pour pouvoir vivre non pas ensemble mais en commun sur la planète. Ce travail, nous l’avons fait longtemps sous la caution du sacré, celui-ci servait de médiateur hors humain entre les repères-limite de la vie en commun(permis: défendu, transmission, don, renoncement, liberté, altérité, identité, égalité, responsabilité, justice, morale, droit, pouvoir, volonté, etc.) et les pensées, les décisions, les actes et les œuvres humains. Ces repères en nombre fini, nous les connaissons tous, partout et toujours, même quand ils ne sont pas nommés ou écrits dans la langue que nous parlons. Ils sont toujours questionnables et questionnés. Ils sont des “réalités vivantes” de notre vie quotidienne. Lorsqu’ils ne sont pas trop transgressés, nous avons à nous poser sans cesse la question de notre référence au politique, terme qui désigne l’ensemble de ces repères. Les individu(e)s seul(e)s ou en groupe peuvent parvenir ainsi, provisoirement ou durablement, à vivre sans trop se nuire, en “s’opposant sans se massacrer”, en se solidarisant voire s’unissant sans se confondre. Le monde idéal, trans-humain, paradisiaque est une utopie dangereuse venue d’un fausse interprétation du sacré, d’une déformation de ses figures dans les totalitarismes, les dictatures nationalistes, les populismes et dans les oligarchies démocratiques modernes. Ces temps de confinement que nous vivons sont dé-socialisateurs, mais peut-être ré-créateurs de soi, de moi, par rapport à l’autre, aux autres, tellement absents. Tous ceux et toutes celles, qui, dans le monde, veulent se battre, lutter contre le pire (la misère physique, psychique, sociale, économique, morale, et culturelle), sont des porteurs d’espoir.

Author: