Interview d’Auteur: Toufik Hasni

Interview d’Auteur: Toufik Hasni

Qui êtes-vous, en quelques lignes?

Je suis un Freeman au sens de Frank Herbert. Un descendant de la tribu des Soumatas. Nous avons vécu la bataille contre la Guilde en 1971 sous le Président Boumedienne. J’ai consolidé cet acquis en faisant de mon pays le premier producteur de GNL au Monde. J’ai subi aussi une réaction de la Guilde, j’ai plongé dans le développement durable en développant le solaire thermique avec la première centrale en solaire thermique. La Guilde est intervenue à nouveau. J’ai continué ma quête par des ONG dans le développement durable et la bataille pour le climat. Je pense qu’aujourd’hui nous atteignons le but dans cette quête.

Quelle est la réalisation que vous valorisez?

La réalisation que je pense valoriser est celle que j’ai appelé le WALL.E programm dans mon livre. Au lieu de penser abandonner notre planète pour une hypothétique autre planète. A force d’avoir poursuivi la chimère d’un bienêtre par une surconsommation qui a fini par tarir ce qu’on croyait être les plus grandes richesses : «épices» dans le livre. On a oublié la principale richesse l’Homme. La dimension sociale a été occultée. Le Programme que je veux valoriser est de transformer le désert du Sahel en Paradis. Il faut le verdir avec l’énergie solaire thermique qui produira l’électricité, qui dessalera l’eau de mer avec le solaire thermique. On transportera cette eau jusqu’au Sahel pour continuer la muraille verte. Ceci nous coutera moins cher que toutes les guerres au Sahel. Cela permettra de fixer les freemen du Sahel et éviter les milliers de morts en mer. Une fois achevé ce programme va permettre d’attirer de milliers de touristes et de retraités qui fuient la pollution au Nord. Nous aurons ainsi sauvé la planète. Ce sera un nouveau mode de vie comme le demande les milliers de jeunes au Monde.

Votre dernier livre est "La «Guilde» et le COVID-19 face à la 4ème Révolution Industrielle". Quel est le message que vous voulez passer aux lecteurs?

Le message principal serait d’entendre tous ces jeunes qui clament leur désespoir devant l’autisme des Pouvoirs. Ces Pouvoirs otages de l’Argent et des Guildes qui ont su contrôler tout le Monde, en manipulant l’imposture avec un art sans pareil.

Les nouvelles technologies avec les Big-Data et l’Intelligence Artificielle ont été mises à leur service. L’Argent achète tout. Mais le système prédateur mis en place est devenu trop gourmand. La classe moyenne a été laminée c’est le résultat, cela s’est traduit par un répartition inique des richesses qui au lieu d’aller à ceux qui les créent, se trouvent accaparées par le Capital. Le déséquilibre induit est précurseur des grands krachs qui ont marqués l’histoire de l’humanité. L’Argent devenu autiste n’arrive pas à voir venir la révolution. Il continue de penser que la planche à billets est la panacée à la crise.

 

Vous parlez de ces grandes perturbations que nous vivons aujourd'hui et mentionnez le fait qu'on a senti la crise économique à venir, mais pas la pandémie. Historiquement, les périodes de crise ont également été des opportunités de changement. Êtes-vous optimiste que, à mesure que nous en sortirons, cela pourrait être une chance de créer une meilleure économie?

J’ai voulu dire, que la cause de la crise est celle de la sphère réelle économique et non celle de la finance. La pandémie a accéléré l’effondrement du système financier actuel. Le déséquilibre est tel qu’il menace la paix sociale. En plus de menacer le climat, le système a divisé les sociétés du Monde entier. La prédation a fini d’épuiser toutes les richesses au point où on envisage d’aller sur Mars. Mais ce n’est qu’une face de l’« imposture » au sens du professeur Gori qui a démontré que les pouvoirs pour maintenir leur domination, poussaient les peuples à croire que seul un Etat Providence pouvait satisfaire tous leurs besoins. L’application sur les mobiles mise au point par la Chine se voulait de ne permettre qu’à certains d’accéder aux avantages de l’Etat. L’Imposture a été poussée jusqu’à jouer sur la peur des populations. Les Pouvoirs pour contrôler les masses rassurent en prétendant qu’ils étaient les seuls en mesure d’assurer cette sécurité.

Quel impact pensez-vous que cette crise aura sur le marché mondial de l'emploi?

Le marché de l’emploi a été largement condamné. L’Argent et les Guildes avaient vu dans la 4ième  Révolution une menace pour les Guildes qui perdaient la puissance avec la raréfaction des « épices » qui étaient le Pétrole et l’Uranium. Ils avaient cerné, cependant, une opportunité. La nouvelle économie pouvait se passer de l’Homme. La robotisation avançait à grands pas. Elle avait commencé dans les activités de services comme les banques. Elle se poursuivait dans la santé. La vision de la santé du futur était envisagée par des cabines digitalisées avec le pouvoir de faire des diagnostics comme dans certains films de science-fiction. Cette vision de la 4ième révolution industrielle ne visait qu’à assujettir de plus en plus les populations au service de l’Argent. C’était la déshumanisation de la planète. L’aboutissement aurait été la création d’un Monde virtuel. Il faut empêcher cela. Cela est possible en travaillant sur la sociologie et la défense de certaines valeurs humaines qui sont d’abord l’altruisme, la sobriété, le partage, la solidarité. C’est ainsi la fin d’une société de consommation. Nous redécouvrirons les emplois qui s’inscrivent dans cette nouvelle vision sociale. Le premier qui s’est révélé avec la pandémie est le corps de santé. L’éducation pour former les jeunes à ces nouvelles valeurs. La recherche et l’innovation qui avec les technologies d’impression en 3D va permettre aux jeunes de développer une industrie sans pertes, à flux tendu et de qualité. La sécurité alimentaire sera l’axe déterminant de la révolution sociale. Les paysans sont les serfs des temps modernes.  Cependant cette 4ième révolution industrielle peut remettre tout en cause, si elle est menée par les jeunes.

Quel serait votre mot d’encouragement pour l’humanité ?

Le mot d’encouragement est que tout ceci nous permet d’espérer que pour éviter le chaos, les Pouvoirs, comme le pense Jacques Attali, devraient tenter de se donner une nouvelle légitimité qui ne sera fondée ni sur la force, ni sur la raison qui avait pour avatar l’Argent.

L’élément déterminant de la réussite du Flower Power a été la non-violence. Les systèmes autoritaires deviennent impuissants devant la non-violence. Il faut donc privilégier la démarche de Greta plutôt que celle de mai 1968 à Paris qui a dérivé par la violence. L’arme principale restera les réseaux sociaux. Comme le nom l’indique, les réseaux sociaux sont plus à même de créer la cohésion sociale au-delà des frontières.

Partant des 3 valeurs fondamentales d’une société à savoir: Liberté-Egalité-Fraternité, il faut trouver comment traduire les autres valeurs Altruisme, Sobriété, Partage.

Dans cet ouvrage, nous n’avons abordé qu’une dimension de cette importante révolution tant souhaitée. Il ne s’agit, en fait, que de la révolution industrielle. Nous avons fait allusion à l’autre dimension portant sur les valeurs d’Egalité, de partage et de sobriété relatives donc à la sphère économique que Piketty a abordé.

Il est important de garder de l’espoir, dans la mesure ou le chaos peut s’installer après l’effondrement du système actuel. L’instinct de survie de l’Homme peut être un facteur de succès pour nos jeunes. Le principal facteur restera la cohésion sociale des nouveaux « Freemen » du monde entier. L’image de Greta en est le symbole. Le passé nous a montré ce que les Freemen de mai 1968 avait pu faire ou le « Flower power » aux USA.

L’élément déterminant de la réussite du Flower Power a été la non-violence. Le système actuel a atteint ses limites.

C’est pourquoi, il faut garder espoir.